Maladies de l'intestin : les transplantations de microbiote sauvent déjà des vies

Science Et VieYellow.png

“Depuis, la transplantation de micro-biote fécal (TMF) a fait ses preuves. En 2013, des chercheurs néerlandais publient les résultats d'un essai clinique qui fera date : ils mesurent un taux d'efficacité supérieur à 80 % chez les patients greffés, contre 23 à 31 % seulement chez ceux sous antibiotiques. "C'était si efficace que l'essai a été arrêté prématurément : il n'était pas éthique de poursuivre le traitement standard alors qu'il y avait une alternative bien supérieure" , raconte Harry Sokol, gastro-entérologue à l'hôpital Saint-Antoine (Paris) et président du Groupe français de transplantation fécale. Confirmée par d'autres essais, la formidable efficacité du changement de microbiote a poussé les sociétés américaine et européenne de gastro-entérologie à le recommander pour le traitement des infections multirécidi-vantes à C. difficile "C'est un traitement écologique pour une maladie écologique : on remplace simplement un écosystème perturbé par un écosystème non-perturbé" , explique le spécialiste Joël Doré, à l'Inra.”

(subscription is required for reading.)