Nos selles, nouveaux médicaments

QS Logo.png

“On daigne à peine les regarder, encore moins les sentir. Nos excréments sont sans conteste l’un des plus grands tabous de notre société aseptisée. Pourtant, malgré le dégoût qu’ils inspirent, ils sont précieux.

Leur valeur? Quarante dollars pièce, précisément. Du moins dans le Massachusetts, aux États-Unis, où OpenBiome achète cet or brun depuis 2012 auprès de donneurs triés sur le volet. Cet organisme à but non lucratif est la plus grande banque de selles au monde. Sa mission : sauver des vies avec des matières fécales.

“Car celles-ci recèlent une richesse insoupçonnée, une armée de « bonnes » bactéries qui ont le potentiel de rééquilibrer les flores intestinales mal en point. En 2017, OpenBiome a ainsi expédié des fioles de selles filtrées dans près de 1 000 centres médicaux aux 4 coins des États-Unis, où ont été prodigués plus de 10 000 traitements.”